Actions

Ecole primaire

Ecole primaire

Le Planning Familial 24 est une association complémentaire de l'enseignement public.

Le Planning Familial 24 anime depuis plusieurs années des programmes d'Education à la vie affective et de sensibilisation à l'Egalité Filles-Garçons.

Au fil des années, notre équipe a construit des séances utilisant la littérature de jeunesse comme outil d'animation ; notre équipe travaille en concertation avec les enseignants et les conseils d'école, incluant ainsi les parents dans la démarche.

Pourquoi des séances d’éducation à la vie affective et à l'Egalité filles-garçon pour des enfants de 6 à 11 ans ?

La circulaire du 17 février 2003 rend obligatoire l’éducation à la sexualité aux trois niveaux de scolarité : école, collège et lycée. Les objectifs établis par le Ministère de l’Education Nationale visent ainsi à intégrer l’éducation à la sexualité en milieu scolaire à travers des axes clefs qui contribuent à la construction de la personne et à une éducation  citoyenne :

« Comprendre comment l’image de soi se construit à travers la relation aux autres.
Analyser les enjeux, les contraintes, les limites, les interdits et comprendre l’importance du respect mutuel ; se situer dans la différence des sexes et des générations.
Apprendre à identifier et à intégrer les différentes dimensions de la sexualité humaine, biologique, affective, psychologique, juridique, sociale, culturelle et éthique.
Développer l’exercice de l’esprit critique notamment  par l’analyse des modèles et des rôles sociaux véhiculés par les médias, en matière de sexualité »

B.O. n°9 du 27 février 2003

Les objectifs

  • Libérer la parole et la pensée des enfants. Les enfants ont des interrogations légitimes en matière de sexualité, qui correspondent à la prise de conscience progressive des transformations de leur corps, de leur identité sexuelle et affective. Ils attendent un discours clair et explicite, qui sache écouter leur demande et y répondre. Il ne s’agit pas en effet de précipiter l’enfant dans un univers d’adulte où les enjeux et le vocabulaire lui sont étrangers.
  • Eduquer les enfants à la citoyenneté. La découverte de ses propres désirs et de ses propres peurs doit permettre le respect des désirs et des peurs de l’autre. Comprendre les différences de l’autre, notamment celles des sexes, la pudeur et la sphère intime de chacun conduit ainsi à un meilleur apprentissage des règles de vie commune et à une prévention des comportements violents en particulier dans les relations amoureuses.
  • Former l’esprit critique face aux modèles stéréotypés de sexualité et de relations hommes-femmes proposés par les média mais aussi vécus à travers la vie quotidienne.
  • Lutter contre les violences sexuelles dont les enfants peuvent être victimes. Comprendre les désirs de l’autre permet aussi de s’en prémunir. Informer et expliquer aux enfants les stratégies mises en place par les agresseurs leur permet de mieux reconnaître le danger et de se défendre. Il s’agit aussi de les aider à identifier les limites fixées par la loi en matière de sexualité, ce qui est interdit et ce qui ne l’est pas.
  • Participer à la construction du lien parental en favorisant la parole sur la sexualité au sein des familles. Parler de sexualité avec ses enfants n’est pas toujours une chose aisée et, en ce domaine, les tabous restent nombreux. C’est pourquoi les programmes proposés aux enfants peuvent s’accompagner de séances-miroirs en direction des parents : elles permettent à la fois de présenter les démarches pédagogiques et les outils utilisés, mais également d’ouvrir un espace de dialogue sur les difficultés que rencontrent les parents.

 Pourquoi avoir choisi le livre de jeunesse comme outil d’animation ?

La littérature de jeunesse propose des fictions adaptées à l’âge et au niveau de lecture des enfants. Utilisés comme outils d’animations dans le cadre d’une éducation à la sexualité, ils se révèlent pertinents à double titre.

Tout d’abord, ils autorisent une projection immédiate à travers les personnages et par conséquent une implication personnelle plus importante. Dans le même temps, ils aménagent un écart entre le personnage et le lecteur qui conduit ce dernier à une interrogation de type : « puis-je vraiment penser et agir comme lui ? ».

Ainsi la séance d’animation permettra par ce va-et-vient incessant entre mise à distance et identification directe, de faire émerger une réflexion chez l’enfant. Les livres serviront donc à la fois de support prétexte au message informatif et préventif mais seront aussi respectés en tant qu’œuvre puisqu’une véritable critique littéraire pourra en être établie.

Les différents programmes proposés s’appuient sur des livres différents mis à la disposition des élèves et de leur enseignant : 25 exemplaires de l’œuvre support sont en effet disponibles. Selon les programmes, ils peuvent être l’objet d’une lecture individuelle préparatoire ou bien être découvert lors d’une lecture collective en classe. 

Quelques exemples d'animations :

Lire des contes et des histoires non sexistes

Objectifs :

  • Former l’esprit critique face aux stéréotypes de sexe
  • Ouvrir le champ des possibles pour chacune et chacune

Public cible : Elèves de CP-CE2 (cycle 2)

Les filles sont elles des garçons comme les autres ?

Objectifs :

  1. Comprendre les stéréotypes de sexe attachés au corps et au physique
  2. Ouvrir le champ des possibles pour chacune et chacune

Public cible : Elèves de CP-CE2 (cycle 2)

Aimer à égalité

Objectifs :

  • Former l’esprit critique face aux stéréotypes de sexe 
  • Déconstruire les rôles sexués stéréotypés de la relation amoureuse 
  • Lutter contre les violences sexistes : prévenir en amont les violences conjugales et les violences sexuelles

Public cible : Elèves de CM1-CM2 (cycle 3)

Vivre à égalité

Objectifs :

  • Former l’esprit critique face aux stéréotypes de sexe 
  • Identifier dans la vie quotidienne des filles et des garçons les stéréotypes et les contraintes qu’ils exercent dans les choix.
  • Ouvrir le champ des possibles pour chacune et chacune

Public cible : Elèves de CM1-CM2 (cycle 3)

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez nous faire intervenir dans votre école au  05 53 53 11 96.